ELECTIONS PRESIDENTIELLES : L'immobilier

Partager sur :
ELECTIONS PRESIDENTIELLES : L'immobilier

Parmi les différentes propositions du président de la République, certaines concernent le marché de l’immobilier, et peuvent avoir des conséquences pour votre projet immobilier.

Emmanuel Macron propose une série de mesures qui sont en continuité avec celles entamées lors de son premier mandat.

 

Rénovation énergétique

La première mesure déjà mise en place, et qui continuera durant ce nouveau quinquennat est la rénovation énergétique des logements, avec un objectif revu à la hausse de 700 000 logements rénovés. Pour cela, plusieurs propositions sont sur la table.

Près de 650 000 primes pour la rénovation énergétique ont été versées pour remplacer un système de chauffage ou encore renforcer l’isolation thermique d’un bâtiment.

L’adoption de la loi climat et résilience permet de limiter la location de biens polluants ou encore l’instauration d’un audit énergétique.

Le nouveau quinquennat devrait voir l’augmentation des certificats d’économies d’énergie.

Certaines rénovations énergétiques devraient même être réalisées sans avance de frais.

Des opérateurs de tiers-financement pourraient intervenir et réaliser les travaux à leur frais.

Pendant le second tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a dit : “La politique que je mènerai dans les cinq années à venir sera écologique ou ne sera pas.”

Si l’on en croit les mots du président, la rénovation énergétique devrait donc toujours être encouragée par le gouvernement, reste à voir concrètement les nouvelles mesures qu’il mettra en place.

 

Une aide logement pour les seniors

Le président a également promis de mettre en place une aide pour adapter les logements des personnes âgées. Le dispositif, appelé “Ma prime appart” doit répondre à la promesse faite par Emmanuel Macron d’encourager l’autonomie des personnes âgés. Les chutes, notamment dans la salle de bain, font partie des premières causes de décès accidentel chez les plus de 65 ans.

Cette prime couvrirait jusqu’à 70 % du coût total des travaux pour améliorer l’indépendance des seniors pour les foyers inférieurs à 20 000 euros.

Inflation et logement

L’un des défis que va devoir affronter le président réélu est la hausse de l’inflation et des taux d’intérêt. L’inflation arrive avec, en plus, une politique de stabilité financière qui encourage les banques à la prudence en matière de prêts immobilier. La hausse du coût des matériaux va également augmenter le prix de vente des logements. À voir quelle sera la réponse du gouvernement à l’ensemble de ces défis durant ce nouveau quinquennat.